Archives de Tag: contrat

Abracadabra, je veux un contrat !

Aujourd’hui je vais vous donner ma recette magique pour obtenir à coup sûr (bon ok il y a toujours une part de risque) un…. CONTRAT. Vous avez bien lu, un contrat ! J’ai enfin trouvé la solution après des mois et des mois de galère. Attention roulement de tambour. Pam Pam Pam, allez, j’arrête de vous torturer. Et bien, tout réside dans l’achat d’un billet de train (ça marche aussi pour l’avion).

Finalement à quoi bon s’embêter à envoyer des tonnes de cv, passer 10 000 entretiens foireux lorsque le simple fait d’acheter un billet suffit. Je compte d’ailleurs déposer ma théorie très prochainement après il faut juste que je vérifie qu’elle fonctionne sur les autres et pas que sur moi.

Tout a démarré il y a quelques mois, déjà, lorsque j’avais prévu d’aller passer quelques jours chez une copine à Montréal. Le téléphone sonne et je suis convoquée à un entretien. J’annule le voyage pour assister au rendez-vous en question. Je n’ai pas le poste. Un mois plus tard, je dois aller à Paris et rebelote… même pas un jour après avoir acheté mon billet, je reçois un coup de fil pour un nouveau boulot. Je décale mon voyage à Paris et j’obtiens le poste. Les aléas de la vie feront qu’un autre employeur (en l’occurrence un journal) me contactera peu de temps après. Je démissionne pour bosser au journal et là encore tout confirme ma théorie. Mon cdd touchant à sa fin, je prends une nouvelle fois, un billet pour Paris et une nouvelle fois, au tout dernier moment, j’apprends que mon contrat est prolongé. C’est dans ces moments là que je me dis que j’aurais dû y penser plus tôt (le seul problème c’est qu’avant, je n’avais pas une thune pour acheter ce fameux billet).

Et comme l’histoire du billet est une histoire sans fin… J’ai tenté le coup il y a peu de temps de m’offrir quelques jours de détente à Milan. Bingo ! Un jour après être arrivée, alors que je sirotais un mojito, le téléphone a sonné pour un nouveau contrat. Après çà, si mes potes continuent à me prendre pour une tarée, c’est qu’ils n’ont vraiment rien compris ! Je vous laisse tenter l’expérience, vous me direz si ça marche aussi pour vous (prévoir quand même l’assurance annulation…)

Et si j’achetais un billet pour l’Australie ?

9 Commentaires

Classé dans Bon Plan

Les 10 commandements du stagiaire

Chaque étudiant doit un jour ou l’autre passer par la case stage. Sur le papier ça à l’air simple et fun mais ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver et d’être un « bon » stagiaire. Suivez ces dix commandements pour vivre au mieux cette nouvelle aventure.

  1. Ponctuel tu seras plus ou moins

Le premier jour arrive à l’heure au bureau, histoire de te faire bien voir. Par contre aux conférences de presse, arrive avec au moins dix minutes de retard. Ça montre que t’es hyperbooké et que tu leur as fait une fleur de venir.

  1. Les critiques, avec le sourire tu accepteras

La susceptibilité est plutôt mal vue dans la profession et puis tu n’es qu’un simple stagiaire alors même si tu n’es pas d’accord, dis oui en gardant le sourire, si tu espères évoluer dans l’entreprise ou qu’on te recommande par la suite.

  1. La machine à café et le photocopieur tu maîtriseras

Compétences primordiales : pense bien à préciser dans ton cv si tu t’en sors mieux avec les capsules ou les machines plus tradi. Autre point important, si pour toi l’art du recto verso n’a plus aucun secret, alors t’es sûr de te faire remarquer en bien au sein de l’équipe.

  1. Un boulot tu n’espéreras pas

Premier stage tu es archi motivé en mode il vont me garder à la fin de la date fatidique. Dixième stage plus tard, tu comprends qu’en fait tu ne travailles que pour la gloire et pour que ton grand père soit content de voir ton nom écrit chaque jour à la fin des articles de son journal préféré.

  1. Le maître de stage tu adoreras

Pas la peine d’édifier un autel à son effigie mais laisse lui croire que… C’est sur ton maître de stage que repose le boulot intéressant ou pas que tu auras et c’est aussi lui qui te note à la fin. Alors on sort les sourires et la poitrine (uniquement si tu es une fille).

  1. Autonome tu seras

Il est bien loin le temps où l’on te mâchait le travail en te disant de faire ça ou ça. Ce n’est pas pour rien si on t’a demandé un cv en béton, pour eux tu es comme les autres employés à part que tu es un produit soldé.

  1. Entre stagiaires (sympas), vous vous soutiendrez

Il est important de se soutenir les uns les autres (entre gentils bien sûr) et de compatir ensemble et puis ça crée de belles rencontres.

  1. Aux apéros tu participeras

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises mais la présence aux apéros est capitale dans ta future carrière de journaliste. Bref, champagne, pastis, rosé, bière, tu dis oui à tout, sans poser de question.

  1. Les heures tu ne compteras pas

Ca se saurait si les journalistes savaient compter. C’est vrai que dans ta convention, il est écrit que tu feras 35h. Seulement il y a 35h en langage courant et 35h en langage rédac et l’unité de mesure ne semble pas être du tout la même !

  1. Quand tu décrocheras un contrat, des mois de stages, tu rigoleras

Quelle dure période que la vie de stagiaire. Si au premier abord, ce n’est pas rigolo, une fois ton contrat signé, tous ces souvenirs seront juste trop « fun » à raconter en soirée ou au petit stagiaire dont tu t’occupes.

3 Commentaires

Classé dans Stagiaire Modèle