Archives de Tag: blog

Dur dur d’être une mini journaliste

la petite journaliste

« Vous n’êtes pas un peu jeune pour être journaliste ? », question qui revient de manière récurrente depuis un mois. Alors je souhaiterais mettre les points sur les i, une bonne fois pour toutes ! Je ne savais pas qu’il y avait un âge réglementaire pour exercer une profession. Je me passerais bien de ces commentaires inutiles, après tout, je pourrais très bien avoir 35 ans et en paraître 20.

Je fais jeune, c’est un fait. Je pense cependant que les gens poussent un peu le bouchon, comme il y a deux ans lorsque j’étais en reportage dans un collège, accompagnée d’un photographe, et qu’une gamine de 15 ans m’a prise pour une nouvelle élève de troisième. Alors ok, les collégiennes à Aix s’habillent comme des femmes d’âge mur mais faut pas pousser !

Encore une fois, les gens me prennent pour une bille. Avant je m’énervais, depuis je m’amuse de la situation et qu’on se le dise je serai bien contente d’ici quelques années de paraître plus jeune.

Une ancienne collègue m’a raconté qu’au début de sa carrière, le maire de Marseille l’avait confondue avec une élève et lui avait très gentiment, offert un dictionnaire qu’il distribuait aux classes de lycée. Je ne suis pas un cas isolé…

2 Commentaires

janvier 16, 2013 · 9:00

Merci Papa Noël

Cher Papa Noël, j’ai été très sage cette année. Je sais que je suis un peu vieille pour t’écrire mais cette lettre n’est pas une lettre classique. Je t’écris non pas pour faire ma liste mais pour te remercier.

Merci pour ce petit CDD avant l’heure ! Il fut un temps où j’étais quelque peu superficielle et désirais à tout prix, un sac ou une paire de talons. Cette période est révolue. Pour ce Noël 2012, tu m’as apporté le plus beau des cadeaux : un contrat pour les fêtes et je t’en suis très reconnaissante. Après des années de stages, rien qu’un CDD me remplie de joie pour des mois.

Je vous laisse, qu’avec ce nouveau boulot, je n’ai plus le temps de rien et je suis grave à la bourre pour faire mes cadeaux. Lundi 24 décembre, 14h40, je suis large… ou pas.

À très vite et j’oubliais : Bonnes Fêtes et empiffrez-vous bien ! On a qu’une vie, pas grave si vous ne rentrez plus dans votre dernier jeans (les chèques de mamie sont faits pour se racheter de nouveaux habits aux soldes).

PS : Vous aimez ma robe sapin ?

en cadeau de noel, un bon stage

2 Commentaires

Classé dans Bling Bling, Stagiaire Modèle

La recherche Internet

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de mon ami Google. Je le connais depuis pas mal d’années maintenant, il est cool mais il a tendance à se la raconter un peu :

– « Demande-moi ce que tu veux et je te donnerai la réponse. »

– « D’accord. Comment s’appelait mon amoureux en troisième année de Maternelle ? »

Hey, hey, tu fais moins le malin, tout à coup ! S’il est connu pour sa rapidité, son contenu est à prendre avec des pincettes. En tant que fille, littéraire et vieux jeu (je cumule les tares), je pense que rien ne vaut une bonne grosse encyclopédie bien poussiéreuse (en réalité, je fais genre car je suis allergique aux acariens, c’est pour le style, un peu comme la machine à écrire, bref je m’égare). Tout ça pour en venir au fait qu’une grande partie d’entre vous, tombe sur mon blog via ce moteur de recherches et grâce à la magie d’Internet, je peux voir ce que vous tapez à la virgule près, pour atterrir sur Prendsmoipourunebille.com.

Un jour par curiosité, j’ai décidé de regarder dans les stats, les critères de recherches. Et là, ça a été le CHOC. Moi qui m’attendais à trouver des : stagiaire, blog, ennui, sympathiser avec le patron et autres requêtes classiques, je suis tombée des nues (pour mon plus grand plaisir).

Mon dessinateur n'a toujours pas d'ordi. Je m'excuse pour la gêne occasionnée et les illustrations plus ou moins douteuses.

Mon dessinateur n’a toujours pas d’ordi. Je m’excuse pour la gêne occasionnée et les illustrations plus ou moins douteuses.

Petite liste des meilleures recherches :

  1. Stagiaire sexy : C’est l’association de mots qui revient le plus souvent. Faudra m’expliquer comment en tapant ça, vous tombez sur mon blog car j’ai tenté l’expérience et même à la quinzième page, je ne trouve toujours pas de prendsmoipourunebille mais plutôt des tonnes de vidéos d’un certain genre. Une chose est sûre, pour ceux qui ont la chance de se retrouver sur mon site, le résultat doit être plus que décevant.
  2. Je suis en stage demain comment me remonter le moral ? : Je tiens juste à dire que je suis journaliste et pas psychologue, si ça ne va pas dans ta vie, consulte ! Mon blog n’a pas de but thérapeutique.
  3. Stagiaire + Ukraine : Je n’ai pas encore ouvert d’agence matrimoniale, retente ta chance, une autre fois.
  4. Employé amoureux de la stagiaire : C’est un classique mon gars, il faut arrêter de fantasmer sur chaque nouvelle stagiaire.
  5. Poubelle barrée : Alors là, je ne comprends pas du tout et le pire c’est que cette recherche revient de manière régulière…
  6. Prends-moi les fesses gay : Je tiens à rappeler que mon blog s’adresse à un public certes large mais que des plus jeunes, aussi, le consultent au quotidien. Il vaudrait mieux éviter ce genre de recherches à l’avenir. Merci.
  7. Ras le bol mon mari ne paie rien, il passe sa vie avec ses copains : Qui que tu sois, j’en suis désolée pour toi mais je ne comprends pas bien en quoi mon blog pourrait t’aider. Contacte Confessions Intimes, ils seront plus à même de te conseiller.

Je me moque mais je tiens quand même à remercier toutes ces personnes bizarres pour leurs visites.

19 Commentaires

Classé dans Bon Plan

La parole est à vous !

Chers Lecteurs, Amis, Stagiaires en tous genres et autres profils improbables qui visitent chaque jour mon blog, l’heure est grave ! Depuis le mois de mai, vous vous coltinez le récit de mes aventures plus ou moins intéressantes mais que serait le blog sans vous ? Petit quart d’heure émotion (je ne suis pas souvent gentille alors faut en profiter).

Bref tout ça pour dire que sans vous et les magnifiques illustrations de mon dessinateur, mes potes journalistes et mes amis (je m’entraîne pour les Césars, car oui, dans dix ans, il y aura une adaptation cinématographique du quotidien de la Bille), le site n’existerait pas.

Je m’excuse d’avance pour la qualité de cette illustration mais l’ordinateur de mon dessinateur nous a tristement quitté ce week-end. RIP.

 

Un blog est censé être participatif (oui je me suis un peu rencardée sur la question), c’est pourquoi, j’ai décidé de vous offrir la possibilité d’y contribuer. Pour cela rien de plus simple, il vous suffit de me raconter vos meilleures anecdotes de stage (via commentaires, ou messages privés, qui je vous le promets resteront anonymes).

Au fil des mois et de mes soirées hautes en couleurs, je peux vous dire que j’en ai rencontré du STAGIAIRE avec des histoires plus folles les unes que les autres.

Bon allez, pour une fois je me tais et vous laisse la parole !

Ps : Mon adresse mail, pour ceux qui souhaiteraient me raconter leur life c’est : prendsmoipourunebille@gmail.com (super original). Je ferai ensuite dans les semaines à venir, un condensé des meilleurs souvenirs.

16 Commentaires

Classé dans Stagiaire Modèle

Arrêtez de me prendre pour une bille

Cette semaine, j’ai décidé de pousser un coup de gueule (il y a des moments comme ça où il faut dire tout haut, ce qu’on pense tout bas). Du haut de mon mètre cinquante quatre, je n’ai pas la prétention de détenir la science infuse mais il y a des choses qui sont juste aberrantes. Une sorte de ras le bol général, dont j’ai envie de parler (rassurez-vous je ne vais pas me la jouer moralisatrice ou autre ce n’est pas mon style).

Entre les stages déguisés en offres d’emploi, les postes inexistants et le bénévolat, ce n’est juste plus possible. Ok, je ne connais pas tout sur tout, mais je suis quand même assez lucide pour voir quand on me prend pour une bille. Cette impression d’être prise pour une conne par les groupes de presse sans scrupules et autres sociétés en tout genre (je ne suis pas la seule concernée, mes amis journalistes demandeurs d’emploi en sont eux aussi victimes).

Dernier exemple en date : une magazine féminin poste sur un célèbre réseau social, une offre d’emploi pour être en charge des relations presse. Jusque là tout va bien. En mode happy car j’adore cette rédac’, je postule illico-presto. Quelques jours plus tard, la sentence tombe : « Merci beaucoup pour votre réponse et pour l’intérêt que vous portez à notre magazine … Nous sommes une petite équipe qui essayons de faire vivre le magazine. Pour cette raison, nous recherchons une personne qui aurait l’envie de se lancer dans l’aventure avec nous et qui ne serait donc pour le moment pas rémunérée. Ce poste vous intéresserait-il toujours? Il faut savoir que nous ne demandons pas une participation à plein temps. » Euh… comment vous dire, vous êtes bien sympa mais moi je mange comment à la fin du mois ? Et encore heureux que je ne sois pas obligée de me taper quarante heures par semaine.

Autre cas pas mal : il y a un mois environ, le chargé de com’ d’une ville me contacte un soir pour me proposer un poste au sein de son service. D’entrée de jeu on me parle de salaire plus qu’alléchant et avantages en tous genres. Ce qui est encore plus cool dans cette histoire, c’est que je n’ai jamais postulé, ni même entendu parler de ce poste. Waouh, on vient me démarcher alors que je n’ai rien demandé, serait-ce le début de la gloire ? Après un entretien plutôt réussi et plein d’espoir, je suis vite redescendue de mon nuage lorsqu’on m’annonce dix jours plus tard, qu’en fait le poste n’existe pas car il n’y a pas le budget. Au niveau de l’illégalité ça se passe comment ? En fait, en tant que bon fonctionnaire, il devait tout simplement s’ennuyer alors le Monsieur en question a décidé de s’occuper comme il pouvait en organisant des faux entretiens d’embauches.

Comme diraient mes amis : « C’est bien parce qu’avec toi, on ne s’ennuie jamais. Tu as toujours des anecdotes à raconter ». Ouais, plutôt marrant, j’aimerais juste qu’on arrête de me jouer du pipeau H24.

 

11 Commentaires

Classé dans Ras le bol