Dur dur d’être une mini journaliste

la petite journaliste

« Vous n’êtes pas un peu jeune pour être journaliste ? », question qui revient de manière récurrente depuis un mois. Alors je souhaiterais mettre les points sur les i, une bonne fois pour toutes ! Je ne savais pas qu’il y avait un âge réglementaire pour exercer une profession. Je me passerais bien de ces commentaires inutiles, après tout, je pourrais très bien avoir 35 ans et en paraître 20.

Je fais jeune, c’est un fait. Je pense cependant que les gens poussent un peu le bouchon, comme il y a deux ans lorsque j’étais en reportage dans un collège, accompagnée d’un photographe, et qu’une gamine de 15 ans m’a prise pour une nouvelle élève de troisième. Alors ok, les collégiennes à Aix s’habillent comme des femmes d’âge mur mais faut pas pousser !

Encore une fois, les gens me prennent pour une bille. Avant je m’énervais, depuis je m’amuse de la situation et qu’on se le dise je serai bien contente d’ici quelques années de paraître plus jeune.

Une ancienne collègue m’a raconté qu’au début de sa carrière, le maire de Marseille l’avait confondue avec une élève et lui avait très gentiment, offert un dictionnaire qu’il distribuait aux classes de lycée. Je ne suis pas un cas isolé…

2 Commentaires

janvier 16, 2013 · 9:00

Mauvaise Année !

Premier réveillon au journal en mode solo en train de trinquer avec mon ordi et mes pages. Elle est pas belle la vie ? Certains penseront que c’est la loose mais moi je suis plutôt contente car ça signifie que j’ai un boulot…et qu’on se le dise, faut arrêter de faire tout un plat du 31 décembre. Chaque année c’est la même rengaine, on veut faire un truc exceptionnel alors qu’au final c’est une soirée comme les autres (et c’est pas comme si je ne faisais jamais la fête). Pour ceux qui n’auraient pas saisi le message, je fais partie de cette tranche de la population qui est contre ce genre de fête que l’on célèbre parce que l’on est obligé. J’organise d’ailleurs, pour ceux que ça intéressent, une contre-soirée Saint-Valentin.

Jour de l'an à la rédac

Mauvaise année les amis !

« Bonne année, bonne santé ! » Qui dit premier de l’an, dit forcement meilleurs voeux. Car oui, des voeux ne sont jamais mauvais, enfin c’est ce qu’on croit. S’en suit, ensuite, sms, coups de fil et autres baratins et ce, durant tous le mois de janvier, et des tonnes de vœux de mairies et autres associations à couvrir pour le journal.

Il y en a ras le bol des voeux. Pour cette nouvelle année, le mot d’ordre sera : LUCIDITÉ. Non 2013 ne sera pas magique. Des gens vont mourir, le marché de l’emploi sera toujours autant catastrophique et les glaciers vont continuer de fondre contrairement aux dires de nos chers et tendres politiciens. Santé, prospérité, bonheur, amour. Sur 100 textos reçus, 89 disent la même chose. Heureusement que la fonction envoie multiple existe sinon certains y passeraient toute leur soirée. Allez, je vous souhaite de ne pas passer une trop mauvaise année et surtout beaucoup de courage..

10 Commentaires

Classé dans Bon Plan, Ras le bol

Merci Papa Noël

Cher Papa Noël, j’ai été très sage cette année. Je sais que je suis un peu vieille pour t’écrire mais cette lettre n’est pas une lettre classique. Je t’écris non pas pour faire ma liste mais pour te remercier.

Merci pour ce petit CDD avant l’heure ! Il fut un temps où j’étais quelque peu superficielle et désirais à tout prix, un sac ou une paire de talons. Cette période est révolue. Pour ce Noël 2012, tu m’as apporté le plus beau des cadeaux : un contrat pour les fêtes et je t’en suis très reconnaissante. Après des années de stages, rien qu’un CDD me remplie de joie pour des mois.

Je vous laisse, qu’avec ce nouveau boulot, je n’ai plus le temps de rien et je suis grave à la bourre pour faire mes cadeaux. Lundi 24 décembre, 14h40, je suis large… ou pas.

À très vite et j’oubliais : Bonnes Fêtes et empiffrez-vous bien ! On a qu’une vie, pas grave si vous ne rentrez plus dans votre dernier jeans (les chèques de mamie sont faits pour se racheter de nouveaux habits aux soldes).

PS : Vous aimez ma robe sapin ?

en cadeau de noel, un bon stage

2 Commentaires

Classé dans Bling Bling, Stagiaire Modèle

L’angoisse de la page blanche

Page blanche, néant, zéro inspiration, déjà dix minutes que je fixe sans trop savoir pourquoi mon écran. C’est d’autant plus triste qu’il est 20h et qu’une fois mon papier rédigé, je pourrai rentrer chez moi, seulement je n’arrive pas à l’écrire.

La page blanche, voici l’ennemi number one des journalistes ! Ou du moins le mien.

Je regarde mes notes, mon clavier, mes notes, mon écran mais rien ne sort. Grande respiration, j’observe mes collègues imperturbables, plongés dans leur travail et moi je suis là, les yeux au ciel, espérant trouver la phrase d’accroche qui fera que…

angoisse de la page blanche

C’est dans ces moments là, que je me déteste. Les minutes passent et ça fait déjà dix fois que je recommence ma phrase. Hypnotisée par le point clignotant de mon écran, je suis réveillée en sursaut par le « A demain » de Nico. Je me retourne et triste constat : il n’y a plus que le chef d’agence et moi. Qu’on se le dise, il ne va pas m’attendre pendant deux heures, il a une vie, lui (j’ai mis mon portable en mode avion, histoire de ne pas être dérangée).

Je finis tant bien que mal par pondre un article, vraiment pas mon meilleur, je ferai mieux demain.

Le problème avec ce genre de phénomène, c’est qu’il est récurrent. C’est officiel, je suis leucosélophobe. la peur de page blanche m’angoisse parfois tellement que j’en fais des cauchemars…

3 Commentaires

Classé dans Ras le bol

La recherche Internet

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de mon ami Google. Je le connais depuis pas mal d’années maintenant, il est cool mais il a tendance à se la raconter un peu :

– « Demande-moi ce que tu veux et je te donnerai la réponse. »

– « D’accord. Comment s’appelait mon amoureux en troisième année de Maternelle ? »

Hey, hey, tu fais moins le malin, tout à coup ! S’il est connu pour sa rapidité, son contenu est à prendre avec des pincettes. En tant que fille, littéraire et vieux jeu (je cumule les tares), je pense que rien ne vaut une bonne grosse encyclopédie bien poussiéreuse (en réalité, je fais genre car je suis allergique aux acariens, c’est pour le style, un peu comme la machine à écrire, bref je m’égare). Tout ça pour en venir au fait qu’une grande partie d’entre vous, tombe sur mon blog via ce moteur de recherches et grâce à la magie d’Internet, je peux voir ce que vous tapez à la virgule près, pour atterrir sur Prendsmoipourunebille.com.

Un jour par curiosité, j’ai décidé de regarder dans les stats, les critères de recherches. Et là, ça a été le CHOC. Moi qui m’attendais à trouver des : stagiaire, blog, ennui, sympathiser avec le patron et autres requêtes classiques, je suis tombée des nues (pour mon plus grand plaisir).

Mon dessinateur n'a toujours pas d'ordi. Je m'excuse pour la gêne occasionnée et les illustrations plus ou moins douteuses.

Mon dessinateur n’a toujours pas d’ordi. Je m’excuse pour la gêne occasionnée et les illustrations plus ou moins douteuses.

Petite liste des meilleures recherches :

  1. Stagiaire sexy : C’est l’association de mots qui revient le plus souvent. Faudra m’expliquer comment en tapant ça, vous tombez sur mon blog car j’ai tenté l’expérience et même à la quinzième page, je ne trouve toujours pas de prendsmoipourunebille mais plutôt des tonnes de vidéos d’un certain genre. Une chose est sûre, pour ceux qui ont la chance de se retrouver sur mon site, le résultat doit être plus que décevant.
  2. Je suis en stage demain comment me remonter le moral ? : Je tiens juste à dire que je suis journaliste et pas psychologue, si ça ne va pas dans ta vie, consulte ! Mon blog n’a pas de but thérapeutique.
  3. Stagiaire + Ukraine : Je n’ai pas encore ouvert d’agence matrimoniale, retente ta chance, une autre fois.
  4. Employé amoureux de la stagiaire : C’est un classique mon gars, il faut arrêter de fantasmer sur chaque nouvelle stagiaire.
  5. Poubelle barrée : Alors là, je ne comprends pas du tout et le pire c’est que cette recherche revient de manière régulière…
  6. Prends-moi les fesses gay : Je tiens à rappeler que mon blog s’adresse à un public certes large mais que des plus jeunes, aussi, le consultent au quotidien. Il vaudrait mieux éviter ce genre de recherches à l’avenir. Merci.
  7. Ras le bol mon mari ne paie rien, il passe sa vie avec ses copains : Qui que tu sois, j’en suis désolée pour toi mais je ne comprends pas bien en quoi mon blog pourrait t’aider. Contacte Confessions Intimes, ils seront plus à même de te conseiller.

Je me moque mais je tiens quand même à remercier toutes ces personnes bizarres pour leurs visites.

19 Commentaires

Classé dans Bon Plan