Les soirées au boulot (première partie)

« Avoir des horaires normaux tu ne connaîtras pas« , ce précepte pourrait aisément faire partie des 10 commandements du stagiaire. Va expliquer aux amis de tes parents, fonctionnaires, que tu fais plus de 45 heures par semaine pour 400 euros et des poussières…

Je m’y suis résignée depuis bien longtemps, tout comme passer le vendredi soir avec mes amis. Au début du stage, j’étais très optimiste et prévoyais toutes sortes de soirées puis… je suis redescendue sur terre et j’ai rayé de ma tête cette idée. « Tu bosses pour un quotidien, va falloir t’y faire ma petite », je me rappelle très bien de cette phrase. Aujourd’hui, c’est moi qui la répète aux nouveaux.

 

Être journaliste, vivre sa passion à fond, c’est cool mais justifier à son cher et tendre, que NON, une nouvelle fois, je ne pourrai pas être présente à la fête surprise qu’il me prévoit depuis des semaines, car je dois assister à une soirée caritative organisée par des pompiers sexy, ça l’est beaucoup moins…

Au début, c’est un peu dur de savoir tout le monde dehors en train de s’amuser pendant que toi, tu es en panne d’inspiration devant ton ordi. Puis c’est comme tout, on s’y fait vite, finalement. Et à la fin, ça devient même plutôt cool d’avoir comme excuse le travail pour éviter d’aller manger chez les copains de ton homme ultra relous. Car il faut savoir une chose, en PQR (presse quotidienne régionale), la plus grosse partie du boulot tombe le soir. En gros si tu es quelqu’un de matinal, passe ton chemin. C’est toujours vers 18-19h, alors que le matin tu n’avais pas grand chose à faire, qu’on t’annonce que tu as ça, ça et ça à faire pour dans moins d’une heure, tout en sachant que tu dois joindre la Mairie qui est fermée depuis 16h30. S’il y a une chose que j’ai apprise tout au long de mes stages, c’est bien de me démerder toute seule, sans rechigner.

Juste pour le fun, je vous dresse un petit classement de mes meilleures soirées au boulot :

  • On y passe tous forcément : le conseil municipal
  • Le pot de départ de Jojo le bouliste hors pair
  • Les vœux de la chorale des petits chanteurs à la croix de bois
  • Inauguration d’une chaudière éco-performante

Et bien d’autres… (à suivre)

2 Commentaires

Classé dans Ras le bol

2 réponses à “Les soirées au boulot (première partie)

  1. Gromit

    Bonjour,

    je suis journaliste aussi …mais pour le journal interne d’une collectivité terroitoriale, alors chez nous c’est plutôt du matin qu’il faut être !!! ah les reportages sur le vif, et dans le brouillard ou la neige, sur les petites routes départementales à 6h30…un vrai bonheur🙂

    le métier de journaliste ça se mérite parait il ! mais pareil je n’en changerait pour ien au monde !

    au plaisir de vous lire maintenant que j’ai découvert ce blog fort drôle et bien écrit

  2. Pingback: Sois patiente et tais-toi ! « Prends moi pour une bille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s